Free delivery in France

COMMENT DESIGNER ET FABRIQUER UN SAC EN CUIR EN SEPT ÉTAPES ?


À l’ère de la surproduction, de l’omniprésence numérique, et face à “l’urgence climatique”, nous voyons une contre-culture croissante, une volonté de revenir à nos anciennes valeurs, aux choses réelles. Nous sommes de plus en plus en quête d’authenticité, de concret, de vrai.

C’est dans cette perspective, que Valet de pique est né, se donnant pour objectif de mettre en lumière les métiers où l’on prend le temps, avec un savoir-faire, un vrai ! Un savoir-faire qui implique une longue formation, de la patience, de la persévérance et beaucoup de pratique.

En regardant à travers l’histoire, le cuir est une matière, brute, naturelle, durable. C’est tout ce que nous apprécions dans cette noble matière.

Nous allons voir dans cet article quelles sont les étapes pour faire un sac fonctionnel pour transporter votre ordinateur portable et divers articles. 

 

1. PREMIÈRE ÉTAPE : LE PATRONAGE

Patron cuir.jpg

La première étape dans la création d’une pièce Valet de pique est la réalisation d’un patronage. Nous puisons notre inspiration dans nos lectures, dans l’observation des modes, des retours et des demandes de nos clients, des modèles historiques des travailleurs. Nous réalisons alors un premier dessin du design, avec les dimensions et les côtes. Le dessin est alors envoyé à l’atelier. Leur travail est alors de créer à partir du dessin les patrons du sac (les gabarits).

Un gabarit est fabriqué en carton pour chaque pièce de cuir. Ce gabarit nous permet d’avoir un premier retour sur la forme du sac en 3D. Nous faisons alors des petites modifications (sur certains détails, sur les volumes du sac, etc.). Chaque soufflet, chaque sangle, chaque poche sont ensuite nommés et numérotés. Le modéliste identifie ensuite chaque emplacement de rivet, de couture sur les différents gabarits.


Choix du cuir.jpg

 

2. DEUXIÈME ÉTAPE : LE CHOIX DU CUIR

Choisir le bon cuir est un art. Vous devez choisir un cuir à la fois beau et fonctionnel. Le cuir se présente sous de nombreuses formes différentes. Il peut être rigide ou souple, lisse ou à grain, de différentes épaisseurs et de différentes couleurs. Nous utilisons du cuir de vache espagnol de trois 2 à 3 millimètres d’épaisseur. Nous travaillons avec du collet, la partie de la vache qui va de l’épaule avant de la vache jusqu’à son cou. C’est pourquoi nous pouvons voir sur certaines pièce des marques de ride légèrement apparente sur certaines peaux.


Quincaillerie.jpg

3. TROISIÈME ÉTAPE : LE CHOIX DE LA QUINCAILLERIE

De belles pièces de quincaillerie comme les boucles ou les rivets peuvent faire toute la différence dans le style d'un sac. Nous aimons le laiton et l’argent parce qu'ils se marient très bien avec nos cuirs de couleur Miel, Chocolat et Noir.


La découpe.jpg

4. QUATRIÈME ÉTAPE : LA DÉCOUPE

Une fois que le design du sac et les gabarits sont validés, un soudeur fabrique un emporte-pièce qui va permettre de couper le cuir à la presse. Pour les prototypes les pièces sont découpées à l’aide d’un couteau tranchant et une règle en acier une fois que le gabarit est transféré sur le cuir à l'aide d'un poinçon à gratter. Les principaux outils de découpe utilisés sont le couteau de cordonnier, le couteau à cliquet ou le scalpel.


5. CINQUIÈME ÉTAPE : L’EMBOSSAGE

Le logo Valet de pique est embossé sur le cuir à l'aide d'une presse.


6. SIXIÈME ÉTAPE : L’ASSEMBLAGE

Pour coudre à la main à travers un matériau épais comme le cuir il faut normalement utiliser une alène qui permet de piquer le cuir. Les trous doivent être faits avec précision pour obtenir une ligne de points nette. Une fois les trous effectués, les pièces sont collées, afin de les maintenir ensemble lors de la couture. La qualité des coutures à la main est la clé de la finition des sacs en cuir sur mesure. Un beau point de couture est un véritable signe d'artisanat authentique que vous ne pouvez pas obtenir en utilisant une machine. La couture à la main consiste à enfiler deux aiguilles sur une longueur de fil ciré, puis à faire passer le fil dans les trous prépercés pour fixer le point.

Les pièces Valet de pique, elles, sont cousues machine. Avec une couture décorative inclinée, faisant penser au point sellier. C’est la même technique qui est utilisée pour la maroquinerie chez Hermes.

Couture.jpg

7. SEPTIÈME ÉTAPE : LES FINITIONS

Après la couture, c’est l’étape des dernières retouches. Cela peut inclure l'ajout de rivet pour renforcer les angles, le lissage des bords et la teinture de tranche pour rendre la pièce encore plus élégante.


Le travail du cuir demande de la patience, de la persévérance et beaucoup de pratique. Mais retenons surtout que le cuir peut souvent vous surprendre au-delà même de vos attentes…


Leave a comment


Please note, comments must be approved before they are published





English