Trois icônes de la mode qui inspirent Valet de pique

Par leur conception de la mode, du style et de l’élégance

Yves Saint Laurent : “La mode passe, le style reste”

 
yves-saint-laurent-valet-de-pique.jpg
 

La mode est éphémère, brève, cyclique. Un t-shirt, un sac, une doudoune, rencontre un succès phénoménal, le temps d’une saison. Toute une catégorie de personnes se précipitent pour se procurer ce vêtement qui semble devenir une nécessité absolue. Le plus souvent ce produit n’est pas un gage de qualité. Il n’est pas nécessairement à votre goût. Il est cher. C’est la loi de l’offre et de la demande. Et pourtant il devient la convoitise de milliers de personnes. 

Et puis au bout de quelques mois, ça y est, le voilà désué. Has-been. Non seulement il n’est plus original ou “stylé” de le porter, mais pire, il indique une forme de ringardise. Ce produit est passé de mode depuis un mois. Il est donc mauvais pour son image de le porter. 

Voilà en quoi consiste cette “mode” dont parle Yves Saint Laurent. Cette mode qui repose son caractère inédit et bref. Créer un produit qui fait le buzz, puis qui disparaît, aussi rapidement qu’il est arrivé sur le marché. 

Cette mode-là ne confère pas un style à une personne. Bien au contraire, ces personnes qui vivent la mode de cette manière, qui achètent tous les mois le nouveau produit tendance, sont en permanence à la recherche d’un style, sans jamais y parvenir. Le style s’ancre dans une forme de pérennité. De la même manière que l’allure, ou l’élégance. Le style ne se démode pas.

Giorgio Armani : “La différence entre le style et la mode, est la qualité”

 
GIORGIO-ARMANI- valet de pique.jpg
 

Encore une distinction entre le style et la mode, cette fois-ci concernant la qualité. Pour faire écho à ce que nous avons dit précédemment : la mode se caractérise par son caractère éphémère et spectaculaire. Un produit peut se vendre en milliers voir en millions d’exemplaires s’il rencontre un réel succès. Une production si importante est nécessairement synonyme de qualité médiocre. 

Qualité et pérennité vont de paire. Un style se construit, se façonne, au fil des années. Comme un bon produit vieillit sans se démoder. Comme un bon vin dégage ses meilleurs arômes au bout de nombreuses années. Comme un beau cuir se patine et acquiert tout son charme au fil du temps. Le style ne peut en aucun cas émerger d’une production éphémère à grande échelle. 

Coco Chanel : “ Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe. Mais si elle est impeccablement vêtue, c’est elle que l’on remarque.” 

 
Coco chanel- valet de pique.jpg
 

L’idée derrière cette citation de Coco Chanel, est que le style, ou l’élégance, n’a pas nécessairement besoin de se faire remarquer. Avoir du style ne signifie pas essayer de se démarquer à tout prix, de se faire voir de tous, d’entendre parler de soi, de ses tenues. Le vrai style se remarque à peine, tant il est simple et élégant. Quand un individu est bien vêtu, l’on ne s’attarde pas sur ses vêtements, car ceux-ci font partie intégrante de l’élégance qu’il dégage et ne sont plus distinguables individuellement. Une tenue est comme un puzzle : si les pièces sont correctement disposées les unes avec les autres, il nous est possible d’avoir une vue d’ensemble du motif ou du dessin représenté. Nous ne faisons plus attention aux pièces qui le composent. Nous pouvons admirer la beauté de l’ensemble.  


Martin MeunierCommentaire